La grande mode de l´argentique

Le forum "bistrot" pour parler de tout et de rien, dans le respect de la Charte bien sûr.
Message
Auteur
Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#76 Message par Fylt » mer. 07 avr. 2010, 13:59

Ju bil a écrit :En fait tu a quel niveau de connaissance sur l'argentique? Tu n'as jamais chargé un film, ou tu n'as même jamais vu un négatif?
J´ai eu plusieurs compacts argentiques; il m´en reste un, d´ailleurs (NIKON) 8-)

Ju bil a écrit : NB : aucune moquerie dans ces questions, il n'en est vraiment rien, mais en fait je me rend compte que ça peut ne pas être évident pour tout le monde : comment se présente un film, du papier photo un agrandisseur...
Pas de problème, je suis tout ouie :defonce-adds:

Ju bil a écrit : Ça me fait un peu bizarre d'imaginer que certains ici n'ont peut être pas la moindre idée de comment tout le monde faisait des photos il y a à peine plus de 10ans.
Disons que, comme moi, les gens chargeaient la péliculle, faisaient les photos et reprenaient leurs photos toutes prêtes chez le photographe du coin (enfin celles qui n´étaient pas ratées) :oops: .
J´ai presque 39 ans ... tu peux imaginer que je ne suis pas né avec le numérique :lol:

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#77 Message par Fylt » mer. 07 avr. 2010, 14:19

Au fait, pendant qu´on y est. J´ai un paquet de négatifs (ceux enaient dans la petite enveloppe avec les photos). Il y aurait moyen de les numériser sans avoir à vendre un rein ? Ça m´intéresserait d pouvoir mettre toutes ces photos de famille sur un disque (leur valeur est sentimentale, bien sûr) :romance-hearteyes:

ibraz
Tchatcheur
Tchatcheur
Messages : 711
Inscription : mer. 27 mai 2009, 21:59
Localisation : Québec

Re: La grande mode de l´argentique

#78 Message par ibraz » mer. 07 avr. 2010, 14:34

Tu trouves des scanners à plat de qualité satisfaisante à partur de 30€ sur leboncoin, faut juste chercher un peu.
ça fera largement l'affaire.

ibraz
Tchatcheur
Tchatcheur
Messages : 711
Inscription : mer. 27 mai 2009, 21:59
Localisation : Québec

Re: La grande mode de l´argentique

#79 Message par ibraz » mer. 07 avr. 2010, 15:20

Ou bien encore mieux, pour une centaine d'euros neuf, un epson V350 qui a un système de chargement automatique des films, si tu as beaucoup de negs à numériser ça te facilitera la tache.

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#80 Message par Ju bil » mer. 07 avr. 2010, 16:27

Pas mieux. Pour pas cher en occasion on trouve des scan à plat qui passe les néga et les films 35mm.
Pas optimal pour du grand tirage, mais pour de l'archivage de souvenir ça peut convenir. Mais ça représente du temps de travail surtout si les negatifs sont abimés et qu'il faut travailler dessus. Quitte à perdre un poil en netteté pour des négas rayés le ICE fonctionne pas mal.
Sachant que le meilleur moyen de réduire le temps de scan c'est de trier les négatifs :lol:

Ju bil
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Zaphod
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1632
Inscription : dim. 09 août 2009, 17:40

Re: La grande mode de l´argentique

#81 Message par Zaphod » mer. 07 avr. 2010, 16:31

Kahouane a écrit :mais dans bien des cas j'aime l'effort que me demande la pellicule, l'aléatoire, la photo réussie parmi la multitude de foirées.
Je m'y retrouve plus et je trouve ça plus gratifiant que lorsque je remplis ma CF de 10 variations autours d'un cadre ou d'une compensation d'expo pour ne finir que de choisir la moins pire.

Moi justement c'est le truc qui me gonfl(er)ait en argentique.
J'aime bien pouvoir vérifier au minimum ce que je fais au moment où je le fais.

Le côté "magie de voir apparaitre la photo" ne m'intéresse pas.
Genre tu reviens de voyage, tu t'aperçois que les photos auxquelles tu tenais sont ratées, mais tu sais que le voyage tu ne le referas pas... bonjour la magie de la découverte ;)

Le numérique ne permet d'ailleurs pas totalement d'être sur de ce qu'on fait, ça permet juste de limiter la casse.


Mais par exemple je n'ai jamais totalement accroché à la photo du temps de l'argentique.
Ca me plaisait bien, mais je faisais tout en mode "scène" sur le reflex (paysage, portrait) etc... et je ne me suis jamais lancé dans des tests pour comprendre ce qu'était une ouverture etc...


Après ce qui me gonfle, c'est la partie classement / post-traitement qui est très pesante. Autant je prends du plaisir à prendre les photos, autant à les trier/traiter, clairement je n'en prends pas !

Mais grosso modo, ça serait la même chose avec des négatifs scannés... à part qu'il y aurait un peu moins de photos.

Kahouane a écrit :J'ai pris des photos dont je suis content aussi bien avec la panoplie d'argentiques que le reflex numérique

Moi là dessus clairement quand je ressors mes photos argentiques, celles dont j'étais satisfait à l'époque, je les trouve pourraves.
Après faudrait que je voie ce que je réussirais à faire avec de l'argentique maintenant, mais ça m'intéresse moyen, d'autant que ça serait beaucoup plus compliqué à gérer pour moi (faut trouver où développer les films, où les scanner etc...)


Quand on prix de revient... je ne pense pas que l'argentique soit moins cher..
Grosso modo, il y a certes une partie des dépenses qui concernent les boitiers, mais tout ce qui est objectifs, filtres, sacs et compagnie ça serait pareil ou presque...

Genre un UGA ça coute un bras en numérique APS, ça coute un bras pareil en 24x36.
Et le filtre polarisant pour mettre dessus coute aussi le même prix.

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#82 Message par Fylt » mer. 07 avr. 2010, 22:57

Zaphod a écrit :Après faudrait que je voie ce que je réussirais à faire avec de l'argentique maintenant, mais ça m'intéresse moyen, d'autant que ça serait beaucoup plus compliqué à gérer pour moi (faut trouver où développer les films, où les scanner etc...)


Quand on prix de revient... je ne pense pas que l'argentique soit moins cher..
Grosso modo, il y a certes une partie des dépenses qui concernent les boitiers, mais tout ce qui est objectifs, filtres, sacs et compagnie ça serait pareil ou presque...

Genre un UGA ça coute un bras en numérique APS, ça coute un bras pareil en 24x36.
Et le filtre polarisant pour mettre dessus coute aussi le même prix.

Je pense un peu comme toi. Le seul truc qui m´intéresserait vraiment c´est d´essayer une autre technique qui ne soit pas reflex ; un truc vraiment différent de ce que je fais en numérique. Mais bon, il faut être passionné, et la passion ça ne s´invente pas :think:

Pour mes négatifs, ça me fait un peu suer d´avoir à acheter un scanner. Je n´ai déjà plus beaucoup de place pour mettre mes ordinateurs, consoles de jeux, télévisions (3 en état de marche qui ne servent à rien), etc. Je pensais plutôt à les faire scanner pour pas trop cher. Mais bon, si vous ne me l´avez pas conseillé, c´est que ça doit être hors de prix :(

Zaphod
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1632
Inscription : dim. 09 août 2009, 17:40

Re: La grande mode de l´argentique

#83 Message par Zaphod » mer. 07 avr. 2010, 23:33

C'est un peu pareil, disons que si c'est pour faire du 24x36 argentique... je ne vois pas trop l'intérêt pour moi. A part peut-être pour du N&B mais je n'en fais qu'épisodiquement.
Et j'ai déja suffisamment de boulot pour maitriser le matos que j'ai pour tenter complètement autre chose...

Il y a aussi une question de maitrise du procédé... si je pars sur de l'argentique je repars quasi à 0.
Alors que sur du num', je ne vais pas dire que je maitrise la chaine mais j'arrive déja à faire des trucs qui me conviennent en post-traitement, à partir des RAW... il est probable qu'avec la même photo en argentique scannée, j'arrive à un résultat qui me plaise moins.

ibraz
Tchatcheur
Tchatcheur
Messages : 711
Inscription : mer. 27 mai 2009, 21:59
Localisation : Québec

Re: La grande mode de l´argentique

#84 Message par ibraz » mer. 07 avr. 2010, 23:36

Fylt a écrit : Le seul truc qui m´intéresserait vraiment c´est d´essayer une autre technique qui ne soit pas reflex ; un truc vraiment différent de ce que je fais en numérique. Mais bon, il faut être passionné, et la passion ça ne s´invente pas :think:

Il te faut un leica ou un zorki à vis alors :D
Image
Le même que Doisneau (le sien était noir par contre). :romance-hearteyes:

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#85 Message par Fylt » jeu. 08 avr. 2010, 07:42

ibraz a écrit :
Fylt a écrit : Le seul truc qui m´intéresserait vraiment c´est d´essayer une autre technique qui ne soit pas reflex ; un truc vraiment différent de ce que je fais en numérique. Mais bon, il faut être passionné, et la passion ça ne s´invente pas :think:

Il te faut un leica ou un zorki à vis alors :D
Ça a de la gueule, en effet. Ça consiste en quoi, la visée ?

A Barcelone, il y a un magasin dont tout l´étage déborde de vieux appareils de ce style (en plus de nombreux reflex argentiques); une vraie caverne d´Alibaba :D Chaque fois que je fais du shopping, j´y fais une petite visite : en bas pour les nouveautés, en haut pour l´ambiance studieuse et calme qui règne parmi toutes ces vieilleries :D

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#86 Message par Ju bil » jeu. 08 avr. 2010, 09:21

La visée d'un appareil à télémètre ne se fait pas à travers l'objectif de prise de vue mais en parallèle, il n'y a donc pas de miroir entre l'objectif et le film ce qui autorise une distance très petite entre l'objectif et la surface sensible; optiquement c'est très intéressant, en terme d'encombrement cela permet des appareils compacts, et l'absence de tapette à souris réduit le bruit au déclenchement.

Le viseur peut être très grand, bien clair et contrasté et la qualité de visée ne dépend pas de l'objectif, c'est à dire ne s'assombrit pas si tu monte un objo f:4
Le télémètre est un système d'assistance à la mise au point très performant. L'image est dédoublée sur une zone du viseur et quand on est à la bonne distance de mise au point sur le sujet les 2 images se confondent parfaitement.

Il y a des cadres dans le viseur indiquant pour différents objectifs le cadre de l'image, sauf pour la cadre le plus large on a donc une visée plus large que le champ de prise de vue.

Ce type d'appareils par conséquent n'est pas adapté à la macro-photo ou la visée TTL est difficilement remplaçable, ni au long téléobjectifs qui s'utiliserait difficilement avec un viseur large évidement.

Ce type de viseur existe aussi sur des boitiers à objectifs fixes, genre "Canonet", et en objectif interchangeable tout le monde connait au moins de nom les fameux Leica M, mais Nikon, Contax... aussi en ont eu à leurs catalogues, et d'excellente facture.

Ju bil
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#87 Message par Fylt » jeu. 08 avr. 2010, 09:31

Ok, merci pour le topo sur la télémétrie. C´est surement ce qui m´intéresserais le plus d´essayer :think: Mais la mesure de la lumière doit surement se faire manuellement, non ? ya pas de piles dans ces engins ? :defonce-adds:


Julien, pour ne pas salir ton fil sur la technique argentique, je te pose une question ici :
Ju bil a écrit :A ce stade le film n'est plus sensible à la lumière et l'exposer ne comporte plus de risques, ça tombe bien c'est ce que l'on cherchait.
Et moi qui pensais que les négatifs n´étaient que la péloche coupée en sections de vues (3x12, si je me souviens bien). Je ne me rappelais plus qu´il ne fallait pas exposer le film à la lumière ... :defonce-adds:

Donc le gros problème aujourd´hui, c´est que celui qui ne veut pas mettre les mains dans le cambouis ne peut pas faire d´argentique. Où existe-t-il encore des labos qui le font pour vous ? :?:

Avatar de l’utilisateur
Coq
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3617
Inscription : lun. 16 mars 2009, 23:12
Localisation : Face à la Sainte Victoire :-)
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#88 Message par Coq » jeu. 08 avr. 2010, 09:41

Il existe encore un paquet de labos ;) Je n'ai pas encore pris le temps de « mettre les mains dans le cambouis » en ce qui me concerne, ça n'empêche pas.

Et pour ce qui est des objectifs et autre, dans la plupart des marques tu peux trouver des boîtiers argentiques et numériques pouvant se partager le parc optique, sans pour autant te ruiner :handgestures-thumbup:
Un matériel formidable : des yeux pour voir et un doigt pour déclencher

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#89 Message par Fylt » jeu. 08 avr. 2010, 09:46

Coq a écrit :Il existe encore un paquet de labos ;) Je n'ai pas encore pris le temps de « mettre les mains dans le cambouis » en ce qui me concerne, ça n'empêche pas.
Donc ça, il y a toujours moyen de se le faire faire. À quel prix (pour une pélloche de 36, par exemple) ?
Même si maîtriser toute la chaîne du début à la fin doit être quand même très gratifiant :D

Avatar de l’utilisateur
Kahouane
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 351
Inscription : ven. 20 mars 2009, 16:09
Localisation : Gisors - Vexin Normand
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#90 Message par Kahouane » jeu. 08 avr. 2010, 09:56

Zaphod a écrit :Moi justement c'est le truc qui me gonfl(er)ait en argentique.
J'aime bien pouvoir vérifier au minimum ce que je fais au moment où je le fais.

Le côté "magie de voir apparaitre la photo" ne m'intéresse pas.

Moi non plus, c'est pourquoi je ne développe pas, que je ne tire pas et que je me contente de numériser les négatifs.

Zaphod a écrit :Genre tu reviens de voyage, tu t'aperçois que les photos auxquelles tu tenais sont ratées, mais tu sais que le voyage tu ne le referas pas... bonjour la magie de la découverte ;)

Le numérique ne permet d'ailleurs pas totalement d'être sur de ce qu'on fait, ça permet juste de limiter la casse.

C'est bien pour ça que pour les photos souvenir, les voyages, j'emporte toujours le numérique (en plus de l'argentique) avec moi.
Le numérique dans ces cas me sert de bloc note photo.
Par contre pour ma pratique habituelle, les photos urbaines etc... je suis plus souvent en argentique. Parfois je foire ma photo, parfois je rate une photo que j'aurai aimé réussir et qui ne se représentera pas mais c'est pas bien grave. Je ne suis ni Doisneau ni Ronis, ma photo manquée ne manquera qu'à moi et elle sera bien vite oubliée.
Cet hiver sous la neige j'ai raté quelques photos que j'aurai voulu vraiment réussir. Pas la bonne lumière, pas le bon cadre, pas inspiré.... peut importe, elles sont ratées. En numérique j'aurai rectifié peut être le tir mais j'étais en MF argentique. Bon, c'est pas grave, j'attendrais l'année prochaine en espérant que les conditions seront favorables.

Après il m'arrive aussi de prendre une photo avec le numérique comme on prenait un pola en studio, pour vérifier les paramètres, l'éclairage etc...

Kahouane a écrit :J'ai pris des photos dont je suis content aussi bien avec la panoplie d'argentiques que le reflex numérique

Moi là dessus clairement quand je ressors mes photos argentiques, celles dont j'étais satisfait à l'époque, je les trouve pourraves.
Après faudrait que je voie ce que je réussirais à faire avec de l'argentique maintenant, mais ça m'intéresse moyen, d'autant que ça serait beaucoup plus compliqué à gérer pour moi (faut trouver où développer les films, où les scanner etc...)

Comme tu le sous-entend, ce n'est pas une question de technologie mais de pratique.
Après pour "faire de l'argentique" tout dépend de sa façon de faire de la photo. J'habite dans l'Eure, obligé de faire 1h de route pour déposer mes films et d'attendre la semaine suivante pour les récupérer. Je numérise moi-même les films parce que j'ai phagocyté le scanner du boulot mais je pourrais demander à le faire faire par le labo.
Au final je dépose 4 ou 5 films 4 ou 5 fois dans l'année... ce qui représente sommes toute peu de films

Quand on prix de revient... je ne pense pas que l'argentique soit moins cher..
Grosso modo, il y a certes une partie des dépenses qui concernent les boitiers, mais tout ce qui est objectifs, filtres, sacs et compagnie ça serait pareil ou presque...

Genre un UGA ça coute un bras en numérique APS, ça coute un bras pareil en 24x36.
Et le filtre polarisant pour mettre dessus coute aussi le même prix.

Là encore tout dépend de sa pratique et de la cohérence de son matériel.
Pour le moyen format il n'y a pas photo, l'argentique reste énormément moins cher dans le cadre d'une utilisation amateur.
Pour le 24x36 là encore tout dépend de son équipement. On ne va pas forcément acheter le même type d'objectif selon que l'on prenne un Nikon F6 ou un Pentax Spotmatic. Par exemple sur le D70s j'ai un AF-D 28mm f/2.8 acheté 120€ (et qui a presque doublé sa valeur d'occasion depuis la sortie des Nikon FX) alors que sur le Pentax K1000 je me contente d'un 35mm f/2 en monture M42 + bague adaptatrice payé 30€. On reste dans des sommes "modestes" parce que j'ai un D70 mais avec un D700 on va souvent plutôt taper dans de l'AFS bien ouvert qui va coûter bien plus que 120€ même d'occasion (encore que moi je me contenterai d'un 35mm AFD ;) ).

Tout ça c'est sans compter qu'aujourd'hui on va peut être avoir plus tendance à réserver son argentique à une pratique un peu plus précise donc restreindre son matos alors que le numérique sera là pour faire un peu plus de choses et nécessitera plus de matériel.

Mais effectivement, l'argentique peut être moins cher.

Dans tout les cas il y a une chose à ne pas perdre de vue c'est qu'argentique ou numérique l'essentiel est de se faire plaisir, mettre de côté les guerres de clochers et les préceptes un peu extrêmes et faire de la photo comme on en a envie.
Rien n'interdit de prendre un argentique (MF, télémétrique, folding etc...) et de ne faire qu'un film par an, rien n'interdit de marier les techniques et de combiner les avantages de chacune.

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#91 Message par Ju bil » jeu. 08 avr. 2010, 10:08

Fylt a écrit :Ok, merci pour le topo sur la télémétrie. C´est surement ce qui m´intéresserais le plus d´essayer :think: Mais la mesure de la lumière doit surement se faire manuellement, non ? ya pas de piles dans ces engins ? :defonce-adds:


Cela dépend des boitiers, mais en gros c'est comme pour les reflex, ça va du tout mécanique sans cellule au tout automatique autofocus...

Ju bil

PS : je répond à l'autre partie dans le fil sur l'argentique, avec in petit lexique, ça sera mieux je pense.
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#92 Message par Ju bil » jeu. 08 avr. 2010, 10:09

Fylt a écrit :
Coq a écrit :Il existe encore un paquet de labos ;) Je n'ai pas encore pris le temps de « mettre les mains dans le cambouis » en ce qui me concerne, ça n'empêche pas.
Donc ça, il y a toujours moyen de se le faire faire. À quel prix (pour une pélloche de 36, par exemple) ?
Même si maîtriser toute la chaîne du début à la fin doit être quand même très gratifiant :D


Si tu remonte un peu plus haut dans ce fil tu trouvera les réponses à ces questions ;)

Ju bil
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Avatar de l’utilisateur
xeal
Membre
Membre
Messages : 76
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 10:18

Re: La grande mode de l´argentique

#93 Message par xeal » jeu. 08 avr. 2010, 11:32

Quel que soit le mode opératoire, l'argentique permet de faire du moyen format pour pas cher. Je connais pas bien les prix d'un MF numérique mais ça doit permettre de faire quelques rouleaux en argentique quand même. Et le matos ne se démode pas. Un dos MF numérique d'il y a 10 ans, ça vaut quoi aujourd'hui, en terme de qualité ? Je pose la question car j'en ai aucune idée.

@+
Alex.

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#94 Message par Fylt » jeu. 08 avr. 2010, 12:40

Je connais quelqu´un qui a un Canonet. Quand j´aurai un peu de temps devant moi je lui emprunterai pour faire un essai ;)
Dernière modification par Fylt le jeu. 08 avr. 2010, 14:23, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Coq
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3617
Inscription : lun. 16 mars 2009, 23:12
Localisation : Face à la Sainte Victoire :-)
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#95 Message par Coq » jeu. 08 avr. 2010, 13:41

S'il possède le Canonet avec le 40mm f/1.7 c'est du très très bon :handgestures-thumbup:
Un matériel formidable : des yeux pour voir et un doigt pour déclencher

vdragon76
Tchatcheur
Tchatcheur
Messages : 929
Inscription : mar. 12 mai 2009, 00:22
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#96 Message par vdragon76 » jeu. 08 avr. 2010, 13:55

Ben le problème du numérique en moyen format a été "confidentiellement" évoqué lors d'un entretien que j'ai eu avec un technicien de chez Blad:

"Un dos (ou un systeme blad complet) sont très cher en digital. Et dis toi que dans trois ans, tu auras déjà des pixels qui foirent. Quid de la perennité? la seule solution est de revendre tous les 3 ans et de racheter. Mais pour 10.000 euros, ça fait une sacrée quantité de films et développements. Fais le calcul".

La on n'aborde même pas la qualité intrinsèque de l'image numérique. C'est du pur amortissement.
Et c'est un raisonnement très rationnel.
V.
Mieux vaut passer pour un con auprès de quelques uns en se taisant plutôt que de démontrer à tout le monde qu'on en est un en l'ouvrant.

Avatar de l’utilisateur
xeal
Membre
Membre
Messages : 76
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 10:18

Re: La grande mode de l´argentique

#97 Message par xeal » jeu. 08 avr. 2010, 14:01

Je vois très bien ce que tu veux dire V.

@+
Alex.

Fylt
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 3766
Inscription : mar. 17 mars 2009, 17:43

Re: La grande mode de l´argentique

#98 Message par Fylt » jeu. 08 avr. 2010, 14:20

Coq a écrit :S'il possède le Canonet avec le 40mm f/1.7 c'est du très très bon :handgestures-thumbup:
Je ne sais pas ce qu´il possède niveau objo, par contre :chinois-adds:

Avec quelle pelloche (N&B) faudrait-il l´essayer (mais il doit en avoir de toute façon) ?

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#99 Message par Ju bil » jeu. 08 avr. 2010, 14:28

J'en avait discuté il y a quelques années au sujet d'un studio qui venait de migrer vers le digital en moyen format, il expliquait en condensant son point de vue purement financier :

1- demander 35000€ au comptable ( c'était en gros le prix du dos à cette période)
2- comptable tout vert
3- expliquer que ça ferait 3000€ mensuel de chimie en moins (films+développement)
4- chèque signé

Mais ça représente un débit de bobine assez phénoménal.
Et effectivement c'était un point de vue purement financier sans aucune autre considérations.

Ju bil
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Tchatcheur Suprème
Tchatcheur Suprème
Messages : 1995
Inscription : lun. 16 mars 2009, 18:02
Localisation : Brax
Contact :

Re: La grande mode de l´argentique

#100 Message par Ju bil » jeu. 08 avr. 2010, 14:32

Fylt a écrit :
Coq a écrit :S'il possède le Canonet avec le 40mm f/1.7 c'est du très très bon :handgestures-thumbup:
Je ne sais pas ce qu´il possède niveau objo, par contre :chinois-adds:

Avec quelle pelloche (N&B) faudrait-il l´essayer (mais il doit en avoir de toute façon) ?


Le canonet n'est pas à objectif interchangeable, mais il en a existé plusieurs versions avec des objos différents.

Pour le choix du film, c'est un sujet à part entière, fonction du rendu que tu va chercher, de la souplesse désirée, du contraste, du grain... Acheter un film c'est la première étape du post-traitement des photos ;)

Ju bil
Pour un N&B de qualité exigez une image latente!

Apprenti restaurateur
- Icarex
- Rolleicord IV
- Isolette I
- FOCAsport II
- Zorki 6

Répondre